11 novembre 2019 : prêts pour le transit de Mercure ?

En tant que blogueur astro, mon rôle est de communiquer sur les principaux événements de l’année et de vous alerter. Si vous vous êtes abonnés à ma newsletter vous aurez certainement noté ce rendez-vous du 11 novembre 2019 entre Mercure et le Soleil grâce au calendrier que je vous offre.

Maintenant que la date est réservée, allons un peu plus loin pour préparer cette observation.

transit-soleil-mercure

Pour une meilleure navigation, voici le sommaire de cet article :

1. Passage de Mercure devant le Soleil , un événement rare !

Le transit de Mercure est possible car il s’agit d’une planète située entre la Terre et le Soleil. Mais il est cependant rare car l’orbite de la Terre est décalée de 7 degrés par rapport à l’orbite de Mercure.

Ainsi, le phénomène ne peut être observé que lorsque les 2 orbites se coupent (en mai ou en novembre).

Le phénomène s’est produit il y a un peu plus de 3 ans et se reproduira en novembre 2032…

Le 11 novembre 2019, le phénomène sera visible depuis l’Amérique, l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient.

2. Le transit heure après heure

Le disque de Mercure va commencer à rogner celui du Soleil vers 13h35 (heure locale). Il faudra être présent à l’heure car le contact sera total en moins de 2 minutes !

Par contre vous disposerez de plusieurs heures pour profiter du spectacle.

Le maximum (c’est-à-dire le passage au plus proche du centre du Soleil) se produite à 16h19.

En effet, la sortie du disque de Mercure se produira vers 19h02 mais ne sera pas observable depuis la France métropolitaine.

Ce transit se produisant en novembre, la météo présente de fors risques sur cette observation. Le début du spectacle est néanmoins accessible à tous avec une hauteur moyenne de 25°.

3. Comment observer un transit ?

S’agissant d’un passage devant le Soleil, les outils d’observation sont les mêmes que pour une éclipse. Pensez bien à prendre un maximum de précautions !

Par contre, cette observation est plus complexe compte-tenu de la taille de la planète Mercure.

Si vous possédez une lunette ou un télescope, le mieux est de disposer d’un filtre solaire à placer en entrée de l’instrument. par exemple, un filtre Baader :

Filtres solaires Baader Filtre solaire AstroSolar télescope ASTF 140 mm
Filtre Baader ASTF pour moyens et grands télescopes

Sinon, vous pouvez également vous lancer dans la fabrication d’un filtre comme je vous l’indiquais dans mon article sur l’observation solaire : lien. Je vous conseillerais alors dans ce cas d’imager avec une webcam ou un smartphone.

Petit conseil : il existe maintenant des adaptateurs pour smartphones qui assurent un bon alignement pour des prises de vue de qualité :

Omegon Easypic Universal Smartphone Adapter

4. Lancez-vous, transit à venir !

Et-vous, étiez-vous informé de ce transit ? Allez-vous l’observer ?

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *