Alors, cette éclipse ?!

Comme je vous l’avais dit dans le précédent article, l’éclipse de Lune du 28 septembre dernier se méritait.

Alors que cette dernière était exceptionnelle en plusieurs points, il fallait régler son réveil de bonne heure! Et c’est ce que j’ai fait. Alors voici un petit récit pour ceux n’ayant eu le courage de se lever (ou ayant eu un ciel couvert) ainsi que quelques images issues de mes acquisitions.

Comme prévu, le réveil sonnait à 2h00. Ce n’est pas sans fatigue (je l’avoue) que je me suis levé du lit! Tout était prêt, il ne me restait plus qu’à prendre la voiture afin de parcourir quelques kilomètres jusqu’au lieu d’observation. Et la  surprise fut de constater qu’aucun nuage ne venait obscurcir le ciel. La Lune était pleine, haute et sa lumière était puissante.

Arrivé sur le site, me voilà à installer le matériel. Les mouvements manquent de vigueur compte-tenu du réveil matinal. Très rapidement, j’aperçois comme une ombre au-dessus de la Lune. Plus les minutes passaient, plus l’événement se confirmait. Ça y est, le spectacle commençait, à l’heure prévue!

3-16-1 - 3-16-4_blended_fused1
Mosaïque lunaire réalisée à partir de plusieurs vidéos au foyer d’une lunette 80/400 avec webcam

La première partie d’éclipse est passée très vite. A peine je tournais le dos pour un réglage ou une observation que l’ombre avait progressé. Quel spectacle!

Sachant, ce que j’allais observer, j’ai bien essayé de m’imaginer cette lueur rouge dans laquelle notre satellite allait se plonger. Sur ce point, je peux confirmer que l’imagination n’était pas nécessaire. Pendant presque une heure, la Lune s’est effectivement drapée d’une vive teinte rouge à la manière d’une ampoule colorée.

Minute après minute, je m’amusais à deviner le moment où l’ombre viendrait à se retirer. Et ce fut à ce moment là comme un second spectacle. Pendant presque une heure, l’ombre se retirait peu à peu de la Lune lui rendant ainsi toute sa luminosité.

eclipse7
Reconstitution de l’éclipse à partir de plusieurs vidéos

Alors que le spectacle s’achevait, de l’autre côté de l’horizon venaient se lever Vénus, Jupiter et Mars dans les brumes matinales, proches du sol.

 

A ma grande surprise, un avion venait de passer dans mon champ d’observation comme une invitation au voyage:

avions

Ça y est, le spectacle était fini. La mécanique céleste avait encore fait des siennes. Un sacré truc du ciel; il faut l’avouer; venait d’avoir capté 3h bonnes heures de ma nuit me laissant face à une nouvelle journée bien chargée à affronter!….

 

 

 

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *