Astro-tourisme : j’ai testé le guide 2018-2019 3   Mise à jour récente !


J’en ai rêvé, le Petit Futé l’a fait ! Envie de prendre le large, de débuter sérieusement en astronomie et de vous retrouver à l’autre bout du monde contempler une aurore boréale ? Ce guide est fait pour vous !

Paru le 13 juillet 2018, ce nouveau guide « petit futé » propose un large tour d’horizon des possibilités de tourisme liées à l’astronomie.

astro-tourisme

Ce petit guide 2018-2019 est un condensé pratique et extrêmement bien rédigé sur les possibilités de l’astro-tourisme en France et dans le monde

Je remercie vivement le Petit Futé qui m’a fait confiance pour tester son nouveau guide.


Pour une meilleure navigation, voici le sommaire de cet article : 

1. Osez l’astro-tourisme !

Si vous m’avez suivi jusqu’ici, c’est au moins que vous êtes curieux. Peut-être vous demandez-vous ce qu’est l’astro-tourisme?

Eh bien voici sa définition : on parle également de tourisme astronomique, c’est-à-dire un loisirs de découverte des astres (nocturne ou diurnes) se pratiquant dans des régions éloignées de pollution lumineuse.

Ce type de tourisme est en constante évolution. De plus en plus d’agences de voyages s’intéressent au phénomène pour proposer des séjours adaptés.

A l’origine, le principal vecteur de tourisme astronomique était lié aux éclipses de Soleil dès les années 1970. A l’époque, ces voyages étaient onéreux et les offres peu nombreuses.

Désormais, l’offre est beaucoup plus large et s’adresse à tous types de publics (débutants comme avertis). Le phénomène s’est en effet accéléré grâce au développement de l’événement « Nuit des Étoiles », grâce également au passage de la comète Hale-Bopp en 1997 ou encore depuis l’éclipse solaire de 1999 en France. L’utilisation de l’avion comme moyen de transport s’est également démocratisé.

Notez enfin que ce type de tourisme se développe depuis un certain retour à une envie de sortir de sentiers battus et d’essayer de vivre de manière responsable et durable.

2. Que puis-je trouver dans ce guide ?

Une fois en main, ce guide est de taille raisonnable et plutôt léger. Sa couverture, légèrement plastifiée et au look soigné permet de présenter une image de qualité.

Comme on peut rapidement le voir, ce guide fait partie des collections du Petit Futé édité par « les Nouvelles Éditions de l’Université ».

On voit également apparaître deux partenaires disposés judicieusement sur la première de couverture : MEDAS instruments et Science&VieTV. Notez également que sur l’ensemble du guide, très peu de pages sont dédiées à l’espace publicitaire.  Le guide est un véritable condensé du monde de l’astronomie.

L’ensemble du guide représente 216 pages pour un tour d’horizon très complet des possibilité de l’astro-tourisme en France, en Europe et dans le reste du monde.

A la lecture du sommaire, on comprend tout de suite l’effort d’immersion qu’a fourni l’équipe de rédaction. En effet, les 40 premières pages décrivent ce qui constitue le monde de l’astronome amateur :

  • Présentation de l’astro-tourisme
  • Plein de conseils très pratiques pour l’astronome sur le matériel et les modalités de voyage
  • Les lieux d’achat de matériel (sites internet, boutiques)
  • Les lieux d’échanges : forums, salons, événements.

La seconde partie du guide permet de découvrir des lieux d’observation en France. Pour les différentes régions française et ses départements, vous obtenez une liste complète des principaux lieux dédiés à la pratique de l’astronomie. Vous allez donc retrouver des observatoires, des planétariums, des associations, des clubs d’astronomie, des sociétés, des musées.

Enfin, la dernière partie du guide sort du cadre national au profit d’un listing des principaux lieux d’observation dans le monde. Le découpage du guide se fait alors par continent. Le guide est très bien rédigé car vous trouverez des éléments historiques, pratiques (tarifs, horaires, numéros de téléphone). On voit également qu’il y a eu un effort de recherche. J’ai en effet découvert plusieurs observatoires que je connaissais pas (la liste ne se réduit pas au Chili !).

L’ensemble du guide est agrémenté de photographies.

3. Un guide qui répond à des interrogations pratiques

Une fois en poche, ce guide constitue un véritable outil de terrain. Il permet effectivement de préparer au mieux ses déplacements. Lisez le guide et vous trouverez plusieurs bons conseils :

  • Dois-je partir seul, en groupe ?
  • Comment choisir la  destination la plus adaptée à mes attentes ?
  • A qui dois-je m’adresser ?
  • Quel budget dois-je consacrer ?

Mais aussi des réponses techniques à des questions comme « A quoi ressemble une aurore polaire » ?

Au niveau du matériel , j’ai particulièrement apprécié les termes techniques. Ils sont justes et bien utilisés. Le guide fait le tour des possibilités sur les équipements à se procurer. Les conseils sont plutôt généraux mais tout à fait adaptés. Par les différentes explications, le guide vous permet de comprendre comment se servir de jumelles, de voir la différence entre un télescope et une lunette astronomique.

Vous disposez même d’un petit topo sur quelques accessoires pratiques pour les soirées comme par exemple quelques guides et cartes du ciel.

4. Vous préférez la version numérique ?

Le petit futé a tout prévu. Si vous souhaitez vous procurer la version numérique, c’est possible et c’est même moins cher.Comme vous pouvez le voir ci-dessous, le prix passe de 9.45 euros à 4.99 euros. C’est de plus l’occasion de faire un geste pour la planète !

Si vous vous procurez la version papier, sachez que la version numérique vous est offerte. Chaque guide comporte un code à usage unique permettant de télécharger une version numérique sur la boutique du petit futé.

5. Alors, prêts à voyager ?

Il ne vous reste maintenant plus qu’à choisir votre destination. Comme vous l’aurez compris, ce guide est une invitation à prendre du recul, loin de la pollution lumineuse de nos villes. Grâce à ce guide (très réussi, selon mon avis) vous aurez la possibilité de débuter en astronomie ou alors de découvrir de nouvelles manières de pratiquer ce fabuleux loisirs. Quel que soit l’objectif de votre séjour, ce guide vous invite à réfléchir et à contempler le ciel.

Que ce soit sur le territoire national ou à l’étranger, l’offre est vaste et s’enrichit régulièrement.

Comme votre avis compte aussi beaucoup pour moi, envoyez-moi vos commentaires. Avez-vous déjà testé ce guide ? Êtes-vous prêts à vous lancer dans le tourisme astronomique ?

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Astro-tourisme : j’ai testé le guide 2018-2019

    • planetenico Auteur de l’article

      Bonjour Laura,

      Merci pour ton commentaire. Le guide permet de se procurer la liste des « bonnes adresse en astronomie », à la manière d’un guide gastronomique. Les différentes adresses de ce fait correspondent souvent à des lieux protégés de la pollution lumineuse (réserves étoilées, parc naturels…). Tu ne trouveras cependant pas de carte détaillée.
      Pour cela je t’invite plutôt à consulter la carte AVEX ici.

      Bons cieux.