Curiosity au milieu des dunes de sable noir

Depuis son arrivée en août 2012, Curiosity a fait de nombreuses découvertes sur la Planète Mars.

Le rover s’intéresse maintenant aux dunes de Bagnold (large zone sombre ci-dessous).

Trajet de Curiosity
Depuis son arrivée le 6 août 2012, Curiosity a eu l’occasion de visiter plusieurs sites. Il est maintenant face aux dunes. Crédits : NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona

Comme le montre la carte ci-dessus (position du rover en janvier 2016), Curiosity est  maintenant aux pieds des dunes de Bagnold. Cette zone est très grande. Le rover se situe sur le flanc nord-ouest de la montagne Aéolis.

Ce que Curiosity va étudier sur ces dunes

Les dunes de Bagnold sont en fait en mouvement! Les relevés effectués par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter ont montré que ces dunes se déplacent d’environ d’un mètre par an (année terrestre)! La NASA profite donc d’avoir un envoyé sur place car ce phénomène n’a jamais été étudiée directement depuis le sol.

Les scientifiques souhaitent comprendre comment les vents parviennent à former de telles structures. Sur Mars, l’atmosphère est tellement ténue que le vent n’a pas beaucoup de force (à vitesse équivalente sur Terre). De même, la gravité y est plus faible que sur Terre.

La dune de Namib

Curiosity a pris une photo récemment d’une énorme dune. Cette dernière a été appelée la dune de Namib. Elle mesure environ 5 mètres de hauteur et est extrêmement pentue. Il se produit même de petites avalanches sur ses flans. Les scientifiques souhaiteraient pouvoir observer des changements au fil des jours.

panorama au pied de la dune de namib
Panorama montrant la dune de Namib. Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Le plaisir d’y mettre ses roues et de prendre un selfie !

Curiosity est maintenant passé à la phase d’analyse de ce sable noir. Alors qu’il s’était rapproché des dunes, un selfie a été pris, les roues dans le sable!

selfie curiosity
Autoportrait de Curiosity, les roues dans les dunes Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Ce selfie est le résultat d’une belle réalisation : 57 images ont été nécessaires pour le composer. Il est si bien fait que l’on penserait que quelqu’un la pris pour lui! Cette image est en tous cas un beau coup de pub pour la NASA qui compte toujours beaucoup sur la puissance des réseaux sociaux pour valoriser ses missions.

A quoi ressemble ce sable martien ?

Plusieurs échantillons de sable ont pu être prélevé grâce au système de minipelleteuse du système Chimra. Ils ont pu être tamisé. Les grains mesurent moins de 150 micromètres.

grains de sable martiens
Grains de sable martiens Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Deux prélèvements sont en cours d’analyse. Malheureusement, la troisième ne sera pas réalisée car des actionneurs sont bloqués.

En attendant, Curiosity fixe la dune de Namib en espérant voir des variations, même infimes et le vent y est étudié.

Et après ?

Une fois que les analyses en cours seront achevées et que les scientifiques auront assez recueilli de données, Curiosity reprendra sa route (cible à définir).

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *