Etoiles filantes : observez dès à présent les Orionides ! 2


En ces temps de fête de la science, j’aurais envie de vous poser la question suivante : étoile filante, une étoile en fin de vie? Bien évidemment il s’agit d’une VRAIE fausse idée, thème de cette année. Une étoile filante est ni plus ni moins une poussière, un caillou voire de petites roches entrant en contact avec l’atmosphère terrestre.

Après vous avoir parlé de Géminides ou encore de Perséides, voici un tour d’horizon sur une autre pluie d’étoiles filantes : les Orionides.

 

orion

La constellation d’Orion

 

Pour une meilleure navigation, voici le sommaire de cet article : 

1. Les Orionides, en quelques chiffres

Lorsqu’on parle des Orionides, on parle avant tout d’essaim météoritique. Cet essaim, nommé également « ORI » dans les revues spécialisées est actif chaque année entre début octobre et début novembre . Une des meilleures années pour cette pluie d’étoiles filantes fut  2006 avec environ 50 météores à l’heure.

Cette année, le maximum est attendu pour la nuit du 21 au 22 octobre avec environ 20 météores à l’heure.

Depuis 2016, le taux horaire de météores augmente progressivement. L’année dernière a été un très bon cru. Avec un peu de chances, cette année sera également très bonne.

2. Leur origine

On associe cette pluie d’étoiles filantes à la célèbre comète de Halley (ou encore nommée 1P/Halley). Cette comète, ayant une révolution de 76 ans a laissé de nombreux débris  (poussières principalement) autour du Soleil. Chaque année notre planète croise ce chemin « poussiéreux » ce qui engendre une jolie pluie d’étoiles filantes.

Plus précisément, la course de notre planète autour du Soleil la conduit à croiser ce chemin deux fois dans l’année. Au printemps, la pluie associée à la comète Halley se nomme les Eta Aquarides.

Voici une illustration issue du site www.meteorshowers.com :

                                                                                  

 

 

3. Comment observer les Orionides ?

Le radiant, c’est-à-dire la zone de laquelle sembleront provenir les étoiles filantes de cet essaim se situe au nord est de la constellation d’Orion. Il se situe même à la limite de la constellation de Gémeaux. Pour mieux vous repérer, voici un petit schéma :

radiant-orionides

Positionnement du radiant des Orionides

Pour être certain de profiter de cette pluie, dirigez votre regard en direction du radiant et ouvrez grand les yeux! En effet, il s’agit d’un phénomène dessinant de grandes traînées dans le ciel. Avec un peu de chance, vous pourriez même observer de plus gros débris se décomposer sous vos yeux.

Je vous conseille d’attendre minuit, pour que la constellation d’Orion soit levée.

Malheureusement, cette année la Lune se couchera très tard. Il faudra compter sur les dernières heures de la nuit pour profiter au mieux du spectacle.

Prenez également le temps de consulter les prévisions météo pour mettre toutes les chances de votre côté.

Enfin, si vous souhaitez prendre des photos de cette pluie, les réglages sont assez simples. Il faut en effet un appareil avec un objectif grand angle, disposer d’un trépied et effectuer des poses de plusieurs secondes.

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Etoiles filantes : observez dès à présent les Orionides !