X
    Categories: Suivez l'actualité du ciel

Géminides 2017 : Prêts pour l’observation d’une jolie pluie d’étoiles filantes ?

Êtes-vous prêt pour l’observation d’une pluie d’étoiles filantes sur cette fin d’année ? Comme vous le savez, cette année 2017 a été ponctuée de plusieurs événements astronomiques majeurs. Le mois de novembre a été marqué par un joli rapprochement entre Vénus et Jupiter. Arrive maintenant l’heure de jolies pluies d’étoiles filantes : les Géminides [GEM].

Qu’est-ce qu’une pluie d’étoiles filantes ?

Il s’agit d’un phénomène au cours duquel l’atmosphère de notre planète entre en contact avec un amas de débris et de poussières (ou météoroïde) laissé par le passage d’une comète voire d’un astéroïde. Ce phénomène produit un flash lumineux, parfois accompagné d’une traînée que l’on appelle communément une étoile filante. Pour les plus gros objets, on parle même de bolides.

La plupart de ces objets sont intégralement brûlés dans notre atmosphère. Parfois, certains arrivent jusqu’au sol; on parle alors de météorite.

Géminides : ce que l’on connaît

En cette fin d’année, un essaim météoritique s’apprête à atteindre son maximum d’activité. Il s’agit des “Géminides”. Cette pluie d’étoiles filantes est connue depuis le début du dix neuvième siècle et son origine a pu être retrouvée au cours de années 1980.

En effet, ce spectacle est dû à un objet connu sous le nom de 3200 Phaeton. Initialement pris pour un astéroïde, cet objet serait en fait une ancienne comète complètement appauvrie par ses multiples révolutions autour du Soleil.

Les météoroïdes de cet essaim entrent en contact avec notre atmosphère à une vitesse de 35 km/s.

Des conditions d’observations excellentes

Si vous avez à faire un tri dans vos futures soirées d’observation, je vous conseille de prioriser cette pluie d’étoiles filantes. Comme chaque année, les Géminides ([GEM]) seront actives pendant deux semaines au mois de décembre : du 4 au 17. Leur activité ne sera cependant pas constante. Il s’agit par exemple d’une pluie dont l’intensité diminue très vite de jour en jour. Il faudra donc idéalement vous positionner sur le maximum d’activité des Géminides.

Ainsi, bloquez-vous les soirées (ou nuits) des 13, 14 et 15 décembre prochains pour observer les Géminides [GEM].

La Lune sera quasi inexistante. En effet, la nouvelle Lune étant fixée au 18 décembre, seul un fin croissant lunaire sera présent dans le ciel du matin. De ce fait, le fond du ciel pourra être noir et les météores ressortiront en contraste.
Ce phénomène sera de plus visible toute la nuit ! En effet, son radiant sera au plus haut à 2 heures !

Qu’est-ce qu’un radiant me direz-vous ?

C’est simple : c’est le point dans le ciel d’où tous les météores d’une même pluie paraissent “jaillir”.

Comment observer les Géminides ?

Cette pluie d’étoiles filantes est l’une des incontournables de l’année, elle s’apprécie à l’œil nu ! Plus précisément, il vous suffira de vous placer en face de la constellation des Gémeaux (Gemini). Son radiant se situera au nord-ouest de l’étoile Castor :

Constellation des Gémeaux dans le ciel le 13 décembre 2017

Cette étoile est une étoile multiple. Elle ne semble former qu’un seul point de magnitude 1.6. En regardant de plus près avec un télescope, il s’agit de deux étoiles bleutées. Aujourd’hui, on sait également que ces deux étoiles ont une compagne : une magnifique étoile rouge. Plus incroyable encore, on s’est aperçu que chacune de ces trois étoiles était en réalité un système double ! Voici donc un système complexe à six étoiles !

Géminides 2017, beaucoup d’étoiles filantes en prévision ?

Il est difficile de répondre à cette question. Nous connaissons de mieux en mieux les débris qui en sont à l’origine mais il y a toujours des surprises. Il s’agit d’une des pluies d’étoiles filantes les plus impressionnantes de l’année. Son ZHR moyen est estimé à 120.

Qu’est-ce que le ZHR ?

Il s’agit d’un indicateur sur l’activité d’une pluie d’étoiles filantes. En français, on parle de taux horaire zénithal (zenithal hourly rate en anglais :)). C’est le nombre de météores d’une pluie idéalement observable en une heure dans les conditions suivantes : ciel noir et radiant au Zénith.

Avec un ZHR de 120 en moyenne, les Géminides promettent un joli spectacle.

Comment photographier les Géminides ?

Si vous avez envie d’immortaliser de beaux moments d’observation, il est effectivement possible de songer à prendre des photographies de Géminides. La technique de prise de vue st la suivante:

  • équipez-vous d’un trépied.
  • positionnez votre objectif en direction des Gémaux et effectuez la mise au point sur un étoile proche.
  • programmez des poses longues à faible sensibilité (pour diminuer le bruit).
  • utilisez un moyen de déclenchement à distance (télécommande, application smartphone).
  • répétez les prises de vue (éventuellement avec un intervallomètre).

Avec un peu de chance, vous obtiendrez un joli cliché avec une ou plusieurs étoiles filantes. Je vous préviens à l’avance, vous allez devenir accro !

Enfin, si vous souhaitez aller encore plus loin; vous pouvez vous spécialiser dans l’observation de ces pluies. L’International Meteor Organization exploite les données des amateurs (comptage, évaluation de magnitude) afin d’affiner ses calculs.

Cet article vous plaît ? Partagez-le !
planetenico :

View Comments (3)

  • Merci pour cette alerte étoiles filantes : pourvu que les nuages ne gâchent pas le spectacle. Cordialement, Pierre

  • Bonjour
    Je viens de tomber sur votre blog que je trouve très clair, très intéressant !
    Je faisais de l'astronomie quand j'étais adolescent, puis la vie a fait que j'ai laissé tombé cette discipline, aussi je pense de plus en plus à m'y remettre et surtout essayer l'astrophotographie.
    J'aurai voulu avoir votre avis concernant deux nouveau produits qui seront sur le marché en 2018 à savoir le STELLINA et l'EVSCOPE.
    Merci !
    Laurent

    • Bonjour Laurent,
      A mon sens c'est une excellente idée de se remettre à l'astro! Je comprends que la vie ne laisse pas toujours de place à ce loisirs :)
      Vous savez, il existe mille et une façon de faire de l'astrophotographie. L'une des plus simple étant l'utilisation d'un APN et d'un trépied.Ce qui va entrer en jeu dans votre choix va être votre volonté d'observer à l’œil nu ainsi que votre budget!
      Stellina est un système prometteur et surtout innovant (j'accroche au concept !). L'Evscope fait parti de la même famille.Je vois plein d'intérêts à ce type d'outils. Je manque par contre d'éléments comme beaucoup pour pouvoir les juger.

      Merci beaucoup pour vos encouragements !