« Boule de feu » dans le ciel du Sud-Est de la France

L’événement est suffisamment rare pour être noté (et en plus ça s’est produit dans ma région) : ce mercredi 17 février, un bolide a été aperçu dans le ciel du sud-est de la France.

De nombreuses personnes ont été témoin de ce phénomène.

meteorite
Une des rares photographie montrant le phénomène. Un tournoi de rugby se déroulait au même moment à Valmorel en Savoie. Crédit : ledauphine.com

Que s’est-il passé?

Plusieurs centaines de personnes ont déclaré avoir vu ce mercredi une « boule de feu » traverser le ciel entre 18h15 et 18h30. La majorité de ces témoignages provient de la Région Rhône Alpes et plus précisément du côté des Alpes. Ainsi, de nombreux internautes de l’Isère, des hautes-Alpes, de Savoie et même de l’Italie du Nord ont réagit. La zone d’observation était peut-être même plus large car des observateurs ont décrit le même phénomène à Toulouse, Marseille ou encore Poitiers.

Je vous invite à consulter le site http://fireballs.imo.net qui permet de recenser les témoignages (International Meteor Organization). On peut y voir un nombre conséquent de témoignages!

Des vidéos sur ce météore?

Contrairement à la météorite de Tcheliabinsk, il n’y a que très peu de vidéos. En effet, les automobilistes français n’exploitent pas la vidéo en tant qu’assurance contrairement à leurs homologues russes… Ceci est pourtant bien pratique dans le cas de chutes de météorites!

Par chance, une équipe de journalistes était présente en Savoie pour le tournoi de Rugby dont je parlais ci-dessus.

A-t-on retrouvé une météorite?

Pour l’instant non et il n’est pas certain de retrouver quelque chose. Tout d’abord, il se peut que l’objet en question se soit totalement consumé lors de son entrée dans l’atmosphère.  Les spécialistes du domaine pensent effectivement, sur la base des photos et vidéo, que l’objet en question n’était pas très gros. Et puis la région est montagneuse. Même si le météore n’a pas entièrement brûlé en entrant dans l’atmosphère, ce qui en reste a pu finir dans une zone difficile d’accès.

Enfin, on ne connaît pas réellement sa trajectoire. Les seuls indices exploitables sont liés à la localisation des témoins.

Météorite, météore ou météoroïde?

Je profite de cet article pour reprendre un peu le vocabulaire du domaine. Alors, planetenico, comment s’appellent tous ces trucsduciel?

  • une comète : corps de glace et de poussières provenant de l’extérieur du système solaire et en orbite autour d’une étoile.
  • un astéroïde : corps composé principalement de roche, de forme irrégulièreet dont les dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs centaines de kilomètres.
  • un météoroïde : un caillou, ayant une taille entre un grain de sable et un astéroïde (taille non scientifiquement définie…) et étant dans l’espace
  • un météore : c’est le météoroïde qui entre dans l’atmosphère (et ainsi qui brûle). c’est le phénomène d’étoile filante!
  • une météorite : c’est ce qui reste du météore un fois arrivé au sol (sur Terre ou dans l’eau)!

Les météorites en quelques chiffres:

Chaque année c’est,

  • 18000 à 84000 de météorites de plus de 10g
  • 2000 à 5000 de plus de 1kg
  • environ 1 d’un mètre!

Il y a cependant beaucoup plus de surface d’eau que de villes sur notre planète ce qui rend le phénomène plus rare à l’observation directe!

 

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *