Rencontres du Ciel et de L’espace 2016 : ce que j’ai retenu en 10 points


J’en avais entendu parler à plusieurs reprises et j’avais même lu différents articles sur l’événement. Cependant, j’avoue que je ne connaissais pas ces rencontres du ciel et de l’espace. Quelle erreur!

Finalement attiré par la promotion faite sur la site de l’AFA (association française d’astronomie), je me suis lancé dans l’aventure sans savoir vraiment ce qui m’attendais.

J’ai donc acheté mon PASS me permettant de participer aux journées des 11, 12 et 13 novembre 2016. Découvrez dans cet article ce que j’ai appris et en quoi cet événement a été enrichissant.

rencontres du ciel et de l'espace

1. Tout d’abord, la Cité des Sciences est un endroit génial

Comme beaucoup pour ces journées, je venais de ce que l’on appelle la « Province ». Et comme beaucoup de personnes que j’ai rencontrées, la venue à la Cité des Sciences et de l’Industrie était une première.

J’ai été incroyablement surpris par le nombre d’animations proposées (en dehors des rencontres du ciel et de l’espace) et surtout des âges ciblés. Par exemple, les enfants de 2 à 7 ans peuvent accéder à un espace qui leur est dédié : la cité des enfants. Tout est basé sur l’expérimentation et la découverte. Oui, j’y retournerai avec mes propres enfants pour m’amuser avec eux.

Ce lieu semble en tous cas beaucoup plaire compte-tenu du nombre d’enfants croisés à l’entrée de la cité des sciences.

J’avoue ne pas avoir beaucoup visité, les rencontres du ciel et de l’espace m’ayant beaucoup occupé.

img_20161111_102020

Découverte de la cité des sciences et de l’industrie à la Villette (Paris 19è)

2. Les rencontres du ciel et de l’espace, « the place to be »

Comme vous l’avez certainement compris, ces rencontres furent une très belle expérience. En effet, je ne regrette absolument pas de m’y être rendu.

C’est simplement un endroit dans lequel vous pouvez rencontrer tous les acteurs majeurs du monde de l’astronomie. Qu’il s’agisse d’astronomes amateurs, de chercheurs, de vendeurs de matériel, d’auteurs…; tout le monde est là!

3. Une programmation très riche

Comme je le disais en introduction de cet article, les rencontres du ciel et de l’espace se déroulent sur 3 jours. C’est d’ailleurs un événement organisé tous les 2 ans (les années paires).

Pour tout vous dire, la programmation est très complète et la difficulté est vraiment de choisir ce à quoi on assiste.

Dans pas moins de 7 salles se déroulent en permanence conférences et forums techniques de 10h30 à 19h30. Que de choix!

Des conférences sur les thèmes suivants:

  • cosmologie et astrophysique
  • espace une nouvelle frontière
  • astronomie changer d’horizons
  • Système solaire

Des forums techniques sur les thèmes ci-dessous:

  • L’astronomie pour débutants
  • Diffusion et éducation / partager l’astronomie
  • Observations et travaux
  • Observations solaires
  • Observatoires, instruments et accessoires
  • Photographie et imagerie astronomique
  • Planétologie et Petits corps du système solaire
  • Spectroscopie
  • Stellaire et exoplanètes

Comblé par la programmation, j’ai vraiment eu du mal à faire des choix et je regrette encore mon absence à certaines présentations.

Heureusement, l’AFA a pris le soin de filmer les conférences que l’on peut retrouver sur son site.

programme rencontres ciel et espace

Aperçu du programme des rencontres du ciel et de l’espace sur 3 jours, déplié sur la table du salon…

4. Du matériel et des expériences

En plus des présentations, un salon se déroule en parallèle. Vous avez alors la possibilité de venir à la rencontre des différents acteurs du milieu:

  • opticiens
  • revendeurs
  • fabricants
  • organisateurs de stages et séjours astronomiques
  • éditeurs
  • associations
  • chasseurs de météorites…

Sur les 1000 mètres carrés mis à disposition pour l’événement, j’ai eu l’occasion de croiser les grands acteurs du loisir astronomique. Que du bonheur!

5. Des conférences pour se remettre à jour

Comme je vous l’ai dit, de nombreuses conférences ont eu lieu. En tout, plus d’une trentaines de chercheurs et scientifiques sont venus présenter leurs travaux.

Suivant l’actualité du ciel et de l’espace, ces conférences n’ont pas révolutionné mes connaissances. Par contre, elles m’ont permis d’approfondir et surtout d’éclaircir de nombreux domaines et de comprendre des concepts clefs! Mieux encore, la qualité des orateurs était saisissante et la majorité savaient transmettre leur passion lors de leurs exposés.

J’essayerai d’écrire plusieurs articles dans les mois à venir pour vous faire profiter de ces nouvelles connaissances 🙂

6. Et de la technique

En tant qu’astronome amateur, j’ai adoré ces séances! Lors de ces ateliers, de nombreuses techniques et pratiques étaient présentées par les experts de différents domaines.

Finalement, les sujets présentés étaient très nombreux et la majorité des intervenants étaient de qualité. Traitement de l’image, photo de nuit, spectroscopie, astrocroquis…. je me demande encore quel domaine n’a pas été représenté sur les 3 jours!

7. Même une braderie

Pour le dernier jour, une braderie était organisée. N’ayant pas de besoin, je n’en ai pas profité mais je me suis baladé au milieu des tables.

Les différents visiteurs, venus pour les 3 jours, avaient la possibilité de vendre leur matériel astronomique.

Ainsi, on pouvait retrouver revues, ouvrages, oculaires, télescopes, montures, jumelles, tableaux…

8. L’intérêt de rencontrer des « gens comme moi »

Allez, je l’avoue. Ce qui est tout de même très agréable et de se retrouver entre amateurs du ciel et de l’espace. A de nombreuses reprises, les conférenciers ont rappelé à raison combien le public était averti.

Effectivement et c’est un bon point : le public présent était pour la majorité des passionnés et était au fait des différents sujets traités.

9. Le plaisir de faire des découvertes

Vous pourrez le voir dans mes prochains articles: grâce aux rencontres du ciel et de l’espace, j’ai fait de nombreuse découvertes!

En effet, j’ai pu découvrir des revues que je ne connaissais pas, assister à des présentations de logiciels dont j’ignorais l’existence ou encore rencontrer des auteurs sensationnels. Aussi, de nombreuses séances de dédicaces étaient organisées à la suite des conférences.

Belle organisation!

10. Aller à la rencontre de grands noms

Sur ces 3 journées, de nombreux conférenciers m’ont marqué. Bien sur, je ne les connaissais pas tous à l’avance mais parmi eux, 2 d’entre eux m’ont confirmé l’impression que j’avais:

  • Christophe Galfard – Je vous parlais de ce physicien dans un article précédent car il est l’auteur d’un ouvrage que j’avais beaucoup apprécié : lien. La conférence à laquelle j’ai assisté était passionnante (cf vidéo youtube) et je salue une fois de plus l’effort de vulgarisation pour permettre au plus grand nombre de s’approprier les concepts les plus complexes de l’astrophysique.
  • Hubert Reeves – Vous le connaissez tous. Comme beaucoup j’ai lu de nombreux ouvrages. C’est un homme incroyablement passionné par l’univers et la physique.

Et puis…et puis….et puis

Enfin, j’aurais tant de choses à écrire à propos de cette 10ème édition des rencontres du ciel et de l’espace. Je me suis cependant forcé à  limiter mon expérience à 10 points généraux.

Lisez mes articles dans les prochaines semaines; pour beaucoup; ils auront vu leur sujet naître lors de ces journées.

 

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *