X
    Categories: Conseils et Tutos

Siril : Traitez le ciel profond en 8 étapes

Ça y est; vous venez d’effectuer vos premiers clichés du ciel profond et vous avez hâte de les traiter. Vous avez déjà lu plusieurs tutoriels et vous avez pensé à stocker vos images au format RAW. De même, vous vous êtes armés d’images d’offsets, de darks et de flats. Seul problème, vous êtes débutant et vous n’avez pas d’outil.

De nombreuses solutions s’offrent alors à vous : Iris, PixInsight, Registax, Astroart… Oui mais certaines sont payantes (alors que vous privilégiez plutôt le budget équipement) et d’autres sont dédiées à un usage lié à un système d’exploitation Microsoft.

Je vous propose ainsi de découvrir Siril. Il s’agit d’un logiciel libre et multi-plateforme  dont l’usage se répand et les qualités sont bien cachées.

L’amas ouvert NGC 602

Qu’est ce qu’un logiciel libre?

Et bien voici un contre-exemple: le logiciel de traitement de texte Word n’est pas libre. Vous en payez l’utilisation et son fonctionnement reste caché.

Dans le cadre d’un logiciel libre, l’utilisation, l’étude, la modification et même sa duplication sont permises. Siril entre dans ce cadre.

Pour quelles plate-formes?

Siril s’adresse à des utilisateurs n’utilisant pas Windows. Ainsi vous pouvez l’installer sous diverses distributions Linux comme Ubuntu, Debia, Fedora et même ….. sous MacOS.

Lancez-vous dans votre 1er traitement astrophoto

Je vous propose dans la suite de ce article un manière simple de traiter vos images du ciel profond. Il ne s’agit en aucun cas de la seule manière d’obtenir une image traiter mais plutôt d’un assistant pour vous aider à découvrir les fonctionnalités de Siril.

Afin de démarrer ce tutoriel astrophoto, vous devez disposez des éléments suivants:

  • installez Siril. Je vous recommande de suivre ce lien : Installation de Siril.
  • vos images d’un objet du ciel profond.
  • vos images de darks, de flats et d’offsets.

Lancez Siril. Vous devez avoir un écran comme celui ci-dessous:

Centre de contrôle de Siril

1. Créez vos séquences dans Siril

Si vous devez absolument retenir une notion de cet article, c’est que dans Siril, tout est séquence!

Si vous comprenez cela, vous vous approprierez rapidement son fonctionnement et vous pourrez vous passer de ce tutoriel.

Tout d’abord, je vous conseille de créer 4 dossiers portant les noms suivants:

  • dark
  • flat
  • offset
  • light : pour la séquence d’images liée à votre objet

Une fois ces dossiers créés, collez les différentes images.

Revenez ensuite dans Siril et choisissez l’onglet « Conversion »:

Onglet conversion de Siril

Dans l’onglet conversion, ajoutez une à une les images pour la série dark. Dans le champ « Nom de la séquence », tapez dark puis cliquez sur « Convertir ».

Une barre de progression vous indique lorsque la séquence est créée:

Votre séquence est créée

Si vous regardez votre dossier de travail, vous trouverez un fichier « dark_.seq ». Si c’est bien le cas pour vous; bravo; vous avez réussi!

Effectuez de même pour le dossier flat, offset et light pour obtenir une séquence par série d’images.

2. Créez vos images maîtres d’offset et de dark

Pour rappel, l’offset maître est le résultat de l’empilement de vos différentes images d’offsets.

Commencez par charger la séquence nommée « offset.seq ».

Choisissez l’onglet « Empilement » en prenant soin de sélectionner le paramétrage suivant:

  • « Empilement par moyenne avec rejet des pixels déviants »
  • Ne sélectionnez Aucune normalisation
  • En méthode de rejet, sélectionnez « Winsorized Sigma Clipping »

Dans le champ, « Enregistrer dans le fichier », tapez « master_offset ».

Cliquez sur « Empiler »:

Paramétrez l’onglet empilement de Siril

Si tout s’est bien passé, vous venez de créer une image « master_offset.fit ».

Procédez de la même manière pour les images de dark. Vous obtiendrez alors une image « master_dark.fit ».

3. Créez votre flat maître

Chargez la séquence « flat.seq » depuis l’onglet séquence.

Sélectionnez l’onglet « Prétraitement » et chargez l’image « master_offset.fit ».

Cliquez sur « Pré-traiter ».

Vous venez de créer une séquence « pp_flat ».Vous pouvez le voir grâce à l’onglet « Séquence ». Le nom de la séquence est devenu « pp_flat_.seq ».

Cette séquence doit ensuite être empilée dans l’onglet correspondant. Choisissez le paramétrage suivant:

  • « Empilement par moyenne avec rejet des pixels déviants »
  • Sélectionnez la normalisation Multiplicative
  • En méthode de rejet, sélectionnez « Winsorized Sigma Clipping »

Cliquez sur le bouton « Empiler ».

Si tout s’est bien passé jusque-là, vous devez disposer de 3 images maîtres.

4. Effectuez votre pré-traitement

Nous allons maintenant commencer à traiter nos images… Peut-être me direz-vous qu’il est grand temps. Effectivement vous venez de passer beaucoup de temps à me lire et à suivre mes instructions. Lorsque vous vous serez approprié Siril, ces précédentes étapes s’enchaineront très rapidement pour vous.

Pour un pré-traitement astrophoto classique, veuillez suivre les étapes suivantes:

  • Chargez la séquence « light_.seq ».
  • Cliquez sur l’onglet « Pré-traitement » et sélectionnez le « master_dark » et le « master_flat ».
  • Dans le champ « Correction cosmétique », vérifiez que l’option « CFA » est bien cochée.
  • Cliquez sur « Pré-traiter ».

Pré-traitement astrophotographique avec Siril

Vous venez de créer une séquence « pp_light_.seq ». C’est maintenant cette séquence que vous allez traiter.

5. Appliquez le dématriçage

Nous allons maintenant nous intéresser à la couleur de vos images.

Pour cela, voici la marche à suivre:

  • Sélectionnez l’onglet « Conversion ».
  • Chargez les images « pp_lights_xxxx ».
  • Pour le nom de la séquence, choisissez « dem » pour dématriçage.
  • Pensez à cocher l’option « Dématriçage ».
  • Lancez en cliquant sur le bouton « Convertir ».

Normalement, votre fenêtre ressemble à celle-ci:

Dématriçage avec Siril

6. Un coup d’alignement!

Vous aurez beau avoir le meilleur suivi du monde avec votre monture, vous aurez l’obligation d’appliquer un alignement! Cette opération consiste à localiser des zones du ciel similaires entre 2 images et à les recaler en X, Y et rotation.

Pour effectuer un alignement classique, voici comment procéder:

  • Choisissez l’onglet « Alignement ».
  • Choisissez l’option « Aligner toutes les images de la séquence ».
  • Au niveau de la méthode, sélectionnez « Alignement global (ciel profond) ».
  • Cliquez sur le bouton « Aligner ».
  • Allez prendre un café ou une infusion…

Le recalage d’une série d’images est coûteuse en temps. De nombreux calculs sont effectués pour associer des portions de ciel entre images.

Jusqu’à cette étape, nous étions sur la séquence « dem_.seq ». Maintenant que la séquence est recalée (registrée en anglais), elle se nomme « r_dem_.seq ».

7. Reste à empiler

Vos images sont maintenant alignées. Il reste à les empiler, comme vos images maîtres:

  • Sélectionnez l’onglet « Empilement ».
  • Choisissez « Empilement par moyenne avec rejet des pixels déviants ».
  • Pour la méthode de normalisation, choisissez « Additive avec mise à l’échelle ».
  • Choisissez la méthode de rejet « Winsorized Sigma Clipping ».
  • Cliquez sur « Empiler ».

Image résultat empilée

Vous obtiendrez une image empilée nommé « r_dem_stacked.fit »:

8. Post-traitez, comme vous le sentez

Allez, il est temps que je vous laisse; si si. Bon allez, voici une dernière petite astuce. Votre image stackée (ou empilée en français) sera peut-être très sombre. Utilisez l’option « Auto-ajustement » de Siril pour y voir plus clair:

Plusieurs algorithmes généraux très utiles sont présents dans Siril

Cette étape fera l’objet d’un prochain article. Il y a mille et une façons de traiter des images du ciel profond. Je vous montrerai comment je procède avec quels outils je travaille.

Conclusion

Je me suis lancé un peu par hasard avec cette nouvelle application. Je connaissais bien le logiciel « Iris » pour l’avoir utilisé de nombreuses années mais j’étais à la recherche d’un outil prévu pour Linux et assez « user-friendly ».

Une fois la philosophie du logiciel comprise (tout est séquence dans Siril!), j’ai commencé à bricoler jusqu’à obtenir de bons résultats:

1er résultat obtenu rapidement avec Messier 3

Je vais donc continuer à l’utiliser et à vous donner conseils et astuces pour vos prochains traitements.

Avec Siril, faîtes comme moi, lancez-vous!

 

Cet article vous plaît ? Partagez-le !
planetenico :