Avez-vous préparé le transit de Mercure du 9 mai ?

Comme je l’indiquais dans mon premier mail de l’année (lien vers lestrucsduciel 2016), l’événement céleste 2016 est le passage de Mercure devant le Soleil.

Voici donc quelques astuces afin de bien préparer votre observation.

transit-mercure
Vue du transit de Mercure en 2006 vu par le satellite SOHO Crédits : ESA / NASA / SOHO

Où et quand ?

Le phénomène se déroulera le lundi 9 mai. Mercure glissera peu à peu devant le Soleil à partir de 13h12 en heure locale (11h12 TU). Le croissant se transformera ensuite en disque complet à partir de 13h15.

La fin du spectacle débutera à 20h37 pour prendre totalement fin à 21h02.

Ce passage sera totalement visible depuis de nombreux pays. Les observateurs situés autour de l’Atlantique Nord pourront profiter pleinement du phénomène : partie Est de l’Amérique du Nord, presque toute l’Amérique du Sud, les Caraïbes ainsi que L’Ouest de l’Afrique et de L’Europe.

En France, tout le passage sera visible à l’exception de la partie la plus à l’Est de la côte d’Azur et la Corse qui ne verront pas la fin du spectacle. Le Soleil sera alors couché. La fin du spectacle sera tout de même difficile à observer pour une grosse partie des observateurs en France car le Soleil sera très proche de l’horizon.

Au total, la durée du passage de Mercure devant le Soleil durera 7h.

Comment observer ?

Tout d’abord en protégeant vos yeux ! Mercure est une petite planète et formera un point noir devant le Soleil. Un instrument d’observation sera alors indispensable. Une paire de jumelles munie de filtres adéquats permettra d’entrevoir Mercure.

Pour un meilleur suivi, l’utilisation d’une lunette ou d’un télescope sera incontournable.

Si vous ne disposez pas d’instrument de ce style, ne vous inquiétez pas ! De nombreuses associations proposeront une séance d’observation. Renseignez-vous sur l’animation la plus proche de chez vous en vous rendant par exemple sur le site de l’association française d’astronomie. Elle présente en effet une carte des animations au niveau national.

Que voir ?

J’affectionne particulièrement ces phénomènes comme beaucoup d’observateurs car ils représentent des rendez-vous avec le ciel. Il s’agit certes de mécanique céleste mais il est toujours très agréable de se rendre compte du spectacle de ses propres yeux !

Les meilleurs moments sont à l’entrée et à la sortie de Mercure. Préparez votre observation avec un logiciel de planétarium tel que Stellarium afin de repérer la zone où Mercure entrera en scène:

stellarium
Simulation réalisée grâce au logiciel Stellarium

En fonction de l’activité de notre étoile, Mercure passera éventuellement à proximité d’une tâche ce qui apportera un aspect esthétique à la scène!

Et après ?

Bien sûr, il se peut tout à fait que vous ne soyez pas disponible ce lundi 9 mai 2016 (voyage à l’autre bout du monde, obligation professionnelle).

Autre cas, une météo défavorable à toute observation peut aussi venir semer le trouble. Commencez d’ailleurs à surveiller les sites météo quelques jours à l’avance (je commence une dizaine de jours en général avant une date clef).

Le prochain passage de ce type en France aura lieu en novembre 2019. Il faudra par contre attendre ensuite 13 ans avant de se retrouver dans ces conditions.

N’attendez donc pas, préparez cette observation pour scruter ces rares « trucsduciel » 🙂

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *