Qu’est-ce que la pollution lumineuse ? Découvrez comment la nuit disparaît peu à peu


Les récentes cartes de pollution lumineuse montrent que 80% de la population mondiale n’a plus accès à la nuit noire.

Ce phénomène est récent et inquiète les scientifiques. En dehors du fait d’être coupé du ciel, un impact fort se mesure sur la faune, la flore …. et la santé humaine.

pollution-lumineuse

Avant toute chose

Vous avez l’habitude de me lire et comme à l’habitude dans ce blog d’astronomie, je traiterai du sujet de manière objective, promis !

Certes, la pollution lumineuse me gêne en tant qu’astronome amateur mais pour que ce phénomène soit compris par le grand public, un exercice de pédagogie doit être mené.

Pollution lumineuse, définition

Lorsqu’on parle de pollution lumineuse, il est question de la présence anormale et gênante d’une source lumineuse artificielle en extérieur.

Concrètement, c’est toute la lumière émanant de nos villes et villages : parkings de supermarchés, éclairage de monuments, rues, enseignes lumineuses…

Regardez cette magnifique vidéo, prise depuis la station spatiale internationale. La prise de conscience est immédiate:

En quoi est-ce gênant?

Vous êtes plusieurs à m’avoir déjà posé la question sur la gêne occasionnée par la pollution lumineuse. Sans vouloir entrer dans des débats très techniques, les scientifiques estiment à ce jour que cette forme de pollution a plusieurs impacts:

  • Cet éclairage inutile nous fait consommer des matériaux (lampes) et énergies (électrique) inutilement.
  • Elle gène la biodiversité
  • Elle atteint notre santé

L’éclairage et l’énergie

Nous sommes tous habitués à l’éclairage nocturne mais vous êtes-vous déjà interrogé sur sa mise en œuvre? Cette dernière est très imposante. Tout est fait pour voir comme en plein jour. Les lampadaires sont extrêmement rapprochés, les durées d’éclairage sont très longues, les lampes sont extrêmement puissantes.

D’ailleurs, l’éclairage à base de LED, de plus en plus répandu, aggraverait cette pollution. Il faudrait travailler à rediriger les éclairages vers le sol, à définir des horaires de coupure mais également redéfinir la puissance.

Pollution lumineuse contre biodiversité?

Il est aujourd’hui prouvé que la pollution lumineuse atteint la biodiversité. Il y a encore quelques années, peu de personnes en avaient conscience. Cette présence lumineuse gêne pourtant la vie nocturne. En effet, certains animaux sont attirés par les lampes ce qui perturbe leur mouvements.

Et la santé humaine?

Sur ce point, de nombreuses études concordent également. Sur ce thème, il y a deux aspects qui sont gênants. Comme certaines zones sont trop éclairées la nuit, on peut rapidement se retrouver dans une zone obscure. Le contraste entre les deux zones est tellement fort que l’œil n’arrive pas à s’adapter : vous êtes éblouis!

L’autre aspect est lié à la lumière dite intrusive. Une part de lumière se retrouve dans votre habitat alors que vous dormez. Il est maintenant prouvé ce cette dernière dégrade fortement la qualité du sommeil et a un effet direct sur l’hormone produite dans le noir. Des défenses immunitaires se retrouvent affaiblies.

Je m’arrête là dans la liste même si elle est beaucoup plus longue. Prenez simplement conscience que cette lumière artificielle a une incidence. Elle est en effet anormale pour notre organisme.

Promouvoir la qualité de la nuit

L’association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN) organise chaque année un concours « Villes et Villages Étoilés ». D’ailleurs, vous avez peut-être déjà rencontré le panneau suivant à l’entrée d’une commune:

villesetvillagesetoiles

Ce panneau, constitué de 1 à 5 étoiles récompense les communes les plus méritantes

Ce panneau est désormais très répandu et est devenu un véritable label de qualité. Il permet de récompenser les actions menées par certaines communes et qui vont de le sens de la préservation du patrimoine, de la faune et de la flore nocturnes.

Maintenant, un Atlas mondial de la pollution lumineuse

Récemment, la revue Nature a diffusé une cartographie mondiale de la pollution lumineuse. Il est d’ailleurs établi que depuis la moitié du XXè siècle, la pollution lumineuse augmente de 6% chaque année.

Désormais, c’est 99% de la population américaine et européenne qui vit sous un ciel nocturne orangé. Cette couleur provient de la dispersion de la lumière et elle est d’autant plus marquée que le temps est humide ou nuageux.

Et après?

Selon moi, de nombreux efforts ont été faits ces dernières années. Certes la situation ne s’arrange pas au niveau mondial mais on voit enfin surgir de bonnes volontés.

Je veux donc croire en l’amélioration de ce point. A juste titre, l’ONU envisage de considérer le ciel étoilé comme « patrimoine commun de l’humanité ».

 

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *