Quel télescope pour un débutant en astrophotographie ?

Après plusieurs semaines de réflexion, votre décision est prise : vous allez vous lancer en astrophotographie.

Imaginons maintenant que vous avez fait le choix de cibler le ciel profond (c’est-à-dire tous les objets en dehors du système solaire). Contrairement au domaine de l’astrophotographie planétaire, c’est un domaine où les objets visés sont très peu lumineux. Cela implique donc des caractéristiques spécifiques pour les instruments à acquérir.

Maintenant que les bases de votre réflexion sont posées, vous devez vous lancer dans la quête de l’instrument idéal. Que vous soyez équipé ou non, l’astrophotographie implique des équipements spécifiques. Il faudra même vous équiper différemment en fonction des objets que vous allez cibler.

Bien évidemment, votre budget n’est pas extensible et vous avez envie de produire vos images le plus rapidement possible et avec le moins de formation.

C’est pour vous accompagner dans cette démarche que j’ai décidé de rédiger ce nouvel article :

Le guide d’achat du tube en astrophotographie pour ciel profond.

L’astrophotographie est un domaine spécialisé et très exigeant de l’astronomie. Ici la nébuleuse de la Lagune (M8)

Pour une meilleure navigation, voici le sommaire de cet article :

1. Quel type de tube ?

Quand on souhaite faire de l’astrophotographie, le choix de l’instrument ressemble souvent au parcours du combattant. Doit-on partir sur le plus cher, le plus gros, le plus répandu ? Oubliez ces critères simplistes, et posez-vous les bonnes questions.

Ainsi, sachez qu’il est possible d’effectuer de l’astrophotographie avec un téléobjectif (donc directement sur appareil reflex numérique). J’y reviendrai dans de futurs articles.

Se poser les bonnes questions, c’est simplement répondre aux questions suivantes:

  • Quel est mon budget ?
  • Où vais-je pouvoir pratiquer ? (si transport, il vaut mieux diminuer l’encombrement)
  • Quelle sont mes cibles privilégiées ? (implique un champ cible)

A partir de ces différentes questions, je vais vous donner plusieurs clefs afin de pouvoir répondre efficacement.

Vous souvenez-vous de mon article sur le choix lunette ou télescope ? Je vous avais alors parlé des avantages et inconvénients de chaque type de montage.

Je vais vous donner un petit conseil: les 3 types de construction les plus adaptés pour l’imagerie du ciel profond sont les suivants:

  • le télescope de type Newton
  • la lunette apochromatique
  • le télescope Ritchey-Chrétien

Et puisque j’en suis aux conseils, je vous ai préparé le tableau ci-dessous qui récapitule les avantages et inconvénients de chaque montage (dans le contexte de l’astrophotographie du ciel profond) :

AvantagesInconvénients
NewtonÉconomiqueEncombrement
Présence de coma
Lunette apochromatiqueFacilité d’utilisation
Piqué
Coût
Courbure de champ (correcteur nécessaire)
Télescope Ritchey-ChrétienOptique excellente (aucune aberration)
Peu encombrant
Collimation complexe
Coût

2. Parlons des paramètres essentiels

Si vous souhaitez effectuer un achat bien raisonné, il vous faudra quelques éléments pour pouvoir comparer les instruments et fixer votre choix. Ayez bien en tête qu’en astrophotographie du ciel profond vous allez observer des objets assez grands et les imager sur plusieurs heures.

De même, notez que comme souvent, que l’instrument universel (s’adaptant à chaque cible) n’existe pas.

1. L’ouverture du tube

Ce paramètre est important mais n’est pas prioritaire. En effet, contrairement à de l’observation visuelle, vous allez exploiter des systèmes d’acquisition d’images. Ceux-ci seront sensibles et auront de plus la capacité à stocker les photons sur plusieurs minutes.

Ainsi, si vous souhaitez effectuer beaucoup d’observation visuelle il va effectivement falloir miser sur l’ouverture de l’instrument que vous choisirez. Cette grandeur exprime sa capacité à collecter de la lumière.

En astrophotographie, c’est un peu différent. En exploitant des techniques d’imagerie poussées, on peut vite faire ressortir des détails. Il est tout autant nécessaire d’avoir un capteur sensible.

2. La longueur focale

Cette caractéristique est présente sur tous les instruments. Plus le chiffre est élevé, plus l’instrument aura la faculté de grossir. Pour la pratique de l’astrophotographie, il faudra partir sur un minimum de 200 mm à 300 mm.

3. Le rapport f/D

Ce rapport est essentiel en astrophotographie car il caractérise la luminosité d’un instrument. Il jouera directement sur votre temps de pose. Plus il sera petit, plus vite votre caméra pourra avoir une image exploitable.

3. Ma liste des 5 meilleurs instruments pour débuter en astrophotographie en 2020

Voici ci-dessous une liste qui représente (à partir des caractéristiques ci-dessus) 5 instruments que je peux vous conseiller. Il en existe bien évidemment davantage de très bonne qualité mais vous avez ci-dessous une liste diversifiée qui vous permettra de faire vos choix.

L’objectif n’est pas de vous désigner l’instrument à acheter à tout prix mais plutôt de vous accompagner comme si vous m’indiquiez vos contraintes et que je vous conseillais.

Les tubes ci-dessous sont tous de qualité, aucun ne vous décevra par sa qualité.

1. Lunette apochromatique Skywatcher AP 72/420 EvoStar

Cet instrument est pratique pour différents aspects : il est léger, compact et donne un très bon piqué.

  • Type : Lunette apochromatique
  • Ouverture : 72 mm
  • Focale : 420 mm
  • Rapport f/D : 5.8
  • Poids : environ 2 kg
  • Magnitude limite : 11.1
  • Prix : environ 360 €


Réfracteur apochromatique Skywatcher AP 72/420 EvoStar 72 ED DS Pro OTA

2. Lunette Skywatcher Pro 80ED

Il s’agit de l’instrument d’astrophotographie le plus populaire. Constatez par vous même ses caractéristiques sont alléchantes :

  • Type : Lunette apochromatique
  • Ouverture : 80 mm
  • Focale : 600 mm
  • Rapport f/D : 7.5
  • Poids : environ 3.1 kg
  • Magnitude limite : 11.3
  • Prix : environ 660 €


Réfracteur apochromatique Skywatcher AP 80/600 EvoStar ED OTA

3. Ritchey-Chretien Omegon Pro RC 154/1370 OTA

Avec ce type de tube, vous entrez dans le haut de gamme de ce qui se fait en optique. Ses optiques sont d’excellente qualité :

  • Type : Télescope Ritchey-Chrétien
  • Ouverture : 152 mm
  • Focale : 1370 mm
  • Rapport f/D : 9
  • Poids : environ 5.5 kg
  • Magnitude limite : 12.7
  • Prix : environ 465 €


Ritchey-Chretien Omegon Pro RC 154/1370 OTA

4. Télescope Skywatcher N 200/1000 PDS Explorer BD OTA

Il y a un choix très vaste de télescopes Newton. Voici un exemple qui vous satisfera par son diamètre très important. Contrairement aux lunettes ou au modèle précédent, ce type de construction permet d’accéder à des diamètres importants:

  • Type : Télescope Newton
  • Ouverture : 200 mm
  • Focale : 1000 mm
  • Rapport f/D : 5
  • Poids : environ 8.5 kg
  • Magnitude limite : 13.3
  • Prix : environ 425 €


Télescope Skywatcher N 200/1000 PDS Explorer BD OTA

5. Télescope Skywatcher N 200/800 Quattro-8S tube acier OTA

Voici un autre choix de télescope Newton.

  • Type : Télescope Newton
  • Ouverture : 200 mm
  • Focale : 800 mm
  • Rapport f/D : 4
  • Poids : environ 9 kg
  • Magnitude limite : 13.3
  • Prix : environ 595 €


Télescope Skywatcher N 200/800 Quattro-8S tube acier OTA

4. A vous de choisir !

J’espère que vous ressortez de cet article (non pas assommés) mais mieux préparés à la sélection de votre matériel astrophotographique. Comme vous l’aurez compris, tout dépend de ce que vous voulez voir et de votre budget.

Retenez surtout la méthodologie, les caractéristiques physiques qui font la base de vos choix.

J’ai essayé de vous livrer une sélection de matériel de qualité à un prix abordable.Par la suite, il faudra également vous décider sur la monture, la caméra ainsi que différents accessoires. Ce sera l’objet de futurs articles.

D’ici là, je vous souhaite de belles observations : amas d’étoiles, galaxies, nébuleuses; régalez-vous 🙂 .

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *